Ananth Ra's

06 janvier 2015

Rêvalité du 1er au 2 janvier 2015

Tout d'abord je tiens à vous souhaitez à toutes et à tous une joyeuses années et mes meilleurs voeux pour cette nouvelle année.

Pour ma part, je suis content que 2014 soit terminé car les 8 derniers mois ont été un enfer pour moi où ma santé n'arrêtait pas de se dégrader. Je vous rassure (ou pas :p) Je vais mieux et je prends le taureau par les cornes pour cette nouvelle année.

 

Aujourd'hui, je vais vous parler d'une rêvalité et d'une sortie astrale.

Rêvalité

Je suis dans un immeuble en construction et je dois me trouver au 6ème étage. Il fait nuit, il fait froid et je vois le verglas se former. 2-3 lumières sont allumés (des lampes utilisaient dans la construction de bâtiment). Je regarde autour de moi. Je ne sais pas pourquoi mais quelque chose m'inquiète.

Quelques secondes plus tard un homme se matérialise devant moi. Il est habillé en costard-cravatte, des cheveux blonds gauminet, un visage carré aux yeux vert et un sourire carnassier. Une drôle de lueur se reflète dans ses yeux. Sans savoir pourquoi, tout de suite je pense à un démon. Il commence à rire et me parle. Je ne le comprend pas mais aussi incroyable que cela puisse paraître, je sais de quoi il me parle. Il me parle qu'il est un démon-parasite qui vampirise les gens et aspire leur chance. Vu l'année que j'ai vécu, je ne peux que confirmer les 8 derniers mois de cette année merdique que j'ai eu.

Il s'approche de moi essayant de me parasiter. Je lutte de toute mes forces et forme un bouclier astrale en forme de boule avec des pointes et je suis à l'intérieur de celle-ci. Au moment où il réussit à la briser, je prend une forme draconienne et lui éclate la tronche autant que je peux. Dès qu'il tombe, il se relève... Une fois... Deux fois... Dix fois... Je ne compte plus les fois où je lui fais mordre la poussière et pourtant cela ne semble pas le gêner le moins du monde. Je change de stratégie. A sa tête, je vois qu'il a compris ce que je vais faire et m'attaque verbalement sur le fait que je suis un moins que rien, et j'en passe... Je l'enchaîne comme je peux et ouvrir un portail pour le réexpédier dans son lieu d'origine. Je ferme le portail et je me réveille à bout de souffle comme si j'avais fais le marathon.

Sortie astrale

Je me rendors... et quelques minutes plus tard, je me réveille. Je me vois en train de dormir dans mon lit et la pièce est inondé d'une lumière blanche chaleureuse. Il y a d'ailleurs 3 personnes dans ma chambre : 2 hommes et une femmes habillés dans une magnifque robe blanche auréolée de lumière. Ils ne parlent pas mais me regardent en ayant la conviction qui communique avec moi sous une forme de télépathie qui me sera confirmé un peu plus tard. Il me félicite à leurs façons, me montrent différentes choses dont plusieurs portails menant à divers lieux d'existence.

Ils me saluent et repartent. La lumière blanche s'amménuise et les ténèbres de la nuit se montrent. Je suis toujours dans ma chambre au-dessus de moi quand je sens que quelque chose me poursuit, me traque. Sans quitter ma chambre. Je vois au-delà des volets et au-delà même des kilomètres qui nous séparent. Je vois cette entité noire, cauchemardesque au yeux rouges imbibés de haine prêt à me faire la fête. Il arrive vite et dans quelques secondes dans ce plan et il sera dans ma chambre. Je rentre dans mon corps physique au moment où il arrivait dans ma chambre et la dernière chose que j'entendis fut : un hurlement suivi de NON !!!! qui était encore dans les oreilles lorsque je me réveilla.

 

Posté par Ananthras à 18:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


18 septembre 2014

Rêvalité du 18 septembre 2014

Je me trouve debout sur le trottoir en face du parking de Boulevard de Guyenne à Metz. Il fait encore nuit et doit être dans les 2h du matin autant ici que mon corps couché sur le lit. Le seul petit moment de la nuit où j'ai réussi à dormir (entre 1h30 et 3h)

Il n'y a personne dans la rue, les réverbères sont allumés et il fait chaud. Je regarde à ma droite puis à ma gauche mais il n'y a pas âmes qui vivent. Je regarde en face de moi, de nombreux véhicules sont garés sur le parking.

Quelque chose attire mon regard sur le parking.

Il y a une soucoupe volante. Très différente de ce que j'ai pu voir jusqu'alors. Elle était bombé, limite elle ressemblait à un poisson-globe sans les épines. Même si les couleurs étaient basiques, c'était néanmoins étrange. La carrosserie (si je peux l'appeler comme ça) était noir mais mat. Il n'y avait pas d'effet de transparence, ni de reflet où quoi que ce soit d'autres. Le ventre de l'appareil quand à lui était rouge et la peinture dépasser d'environ 1/3 sur les côté de l'appareil. En fait c'était rouge "bordeau" jusqu'en dessous des "ailes" façon soucoupe volante. Une ouverture était ouverte où une lumière blanche en sortait.

Je traversa la route pour rejoindre le trottoir d'en face où ce situé le parking avec l'OVNI est lorsque je me suis approchais. Une vingtaine de personne surgit à ma gauche. Je leur dis "bonjour" et me répondit "bonjour". Ils avaient l'apparence d'humains et étaient habillés de vêtement de couleurs vives et bariolés mais quelque chose n'allait pas. Je ne me sentais pas à l'aise (c'est une première). Ils souriaient tous. Leurs sourires me dérangeaient. Il y avait quelque chose de malsain, de prédateur. Ils commencèrent à s'approcher de moi. Par réflexe, je recule.

Une main se pose sur mon épaule droite et j'entends quelqu'un me dire à l'oreille : "Tu ne devrais pas être ici !" et rajouta avant que les autres arrivent à ma hauteur : "Je t'emmènes loin d'eux !".

...

Je suis dans un lieu immense, noire avec des lumières de toutes les couleurs. Je regarde mieux et je constate que ce sont des étoiles, des planètes, des météorites et tout ce qui vie dans l'espace. Je m'habitue au lieu et j'ai l'impression d'être dans une dimension qui se entre le physique et ce que les gens appellent "l'au-delà".

"Jonathan!"

Quelqu'un m'appelle. Je me retourne et se fut le choc... Je n'avais rien vu d'aussi étrange mais d'aussi beau. Une créature de lumière se tient devant moi. La forme de son corps me dit quelque chose. Je l'ai déjà vu quelque part (et pour cause je suis tombé dessus ce matin dans un jeu sur PS4 qui s'appelle Metro Redux sauf que le personnage dans le jeu est tout noir - je tiens à préciser que je n'avais jamais vu ce personnage avant)

Je suis ébahi, stupéfait, impressionné. Il y en a 2 autres qui se tiennent derrière lui. Je ne ressens pas de méchanceté bien au contraire, de la gentillesse, une intelligence incomparable avec l'intelligence du plus grand génie sur Terre.

Celui qui est devant moi ce mis à me parler : "Tu devrais faire plus attention, tous les extraterrestres ne sont pas tous gentils:"

Je lui répondis que je savais et que dorénavant je ferais plus attention et il reprit :

"Ce n'était pas prévu que l'on se rencontre mais vu que c'est fait, je te mets en garde". Il me met chaque main sur chaque côté de ma tête et là je me retrouve dans rêve plus vrai que nature.

Je suis chez moi avec mes parents. Je me vois en train d'essayer de convaincre mes parents de plier bagage et de partir dans les montagnes (apparemment les Vosges si j'ai bien saisi). Je me vois leur hurler dessus de partir, de nous dépêcher car la ville va être rasé.

J'avoue qu'à ce moment, j'ai fais bien plus attention à ce qui se passé.

Je vois mon père mettre les bagages dans une vieille voiture alors que ça voiture se trouve juste à côté. (Là par contre, je n'ai pas compris). La voiture tombe en rade à peine la clé de contact mis.

Il commence à pleuvoir.

Je me vois dire : "Ca a commencé!"

Nous sortons de la voiture et cette fois nous mettons tous dans la voiture de mon père (beaucoup plus grande) tandis que ma mère appelle le reste de la famille pour partir. Le temps que l'on est terminé, il y a déjà entre 5 et 10cm d'eau dans les rues. Nous partons en trombe. Nous sommes 3 voitures. Tandis que les gens vaquent à leurs occupation, il y a de plus en plus d'eau. Nous partons vers le sud...

La vision se modifie et je vois la ville comme si j'étais un oiseau : Il pleut toujours, énormément. Les égoux dégueuelent des maisons sont déjà inondés. Plus le temps avance, plus l'eau monte. D'abord les premiers étages sont inondés jusqu'à environ 8 ou 10 étages. J'ai l'impression de voir un déluge.

... et je me réveille en sursaut...

Posté par Ananthras à 10:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

21 juillet 2014

A propos de moi

Bonjour et bienvenue sur mon blog.

J'ai découvert mes "dons" totalement par hasard à cause d'un petit problème de santé survenu en janvier 2012 mais dont je su véritablement ce que c'était fin novembre 2013.

Cela a commencé par des visions à n'importe quel moment de la journée puis d'étranges rêves où j'avais conscience que j'étais dans mon lit et que je savais qui j'étais. J'appris plus tard que ce sont des sorties astraux.

Après que ma santé soit revenu à la normal, je me suis rendu compte que je voyais, entendais et ressentais des choses qui n'était pas "normal". Dans la vie de tous les jours, je vois le monde comme si j'avais plusieurs filtres devant les yeux voyant les auras, les sentiments, les entités et même les différentes énergies.

Grâce à des ami(e)s, j'ai pu mettre des noms sur ce que je faisais :

- Soins holistiques
- Reiki
- Harmonisation énergétique
- Clairvoyance
- Fantômes et autres créatures

Pour faire simple, si vous êtes déjà passé sous mes mains vous savez de quoi je parle et je pense même que vous êtes les mieux placé pour parler de votre expérience quand j'ai travaillé pour vous.

Pour toutes informations complémentaires contactez-moi sur ananthras@hotmail.fr

Posté par Ananthras à 10:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

17 juin 2014

Rêvalité du 14 juin 2014

Ce rêvalité s'est passé lorsque je me suis rendormi le samedi matin entre 6h et 9h.

 

Je me trouve sur le carrefour entre le Boulevard de Guyenne et le Boulevard de la Solidarité en direction du Technopöle de Metz. C'est le matin, des véhicules circulent, des gens marchent et il fait très beau avec une légère brise.

Quelque chose m'intrigue dans ce ciel bleu. Il n'y a rien à voir, même pas un avion... mais il y a quelque chose. Je le sais, je le sens. D'un coup mes yeux utilisent un zoom surpuissant que je ne pensé même pas capable de faire. J'ai l'impression que j'avance vers le ciel. Le bleu du ciel laisse place à un magnifique noir irisé de l'espace et c'est là que je le vois sur le côté droit de la Lune mais malgré tout à des milliers de kilomètres de sa surface, ce tiens un vaisseau. Un vaisseau que je n'avais encore jamais vu. Ca ressemblé à un vaisseau-cargo crasseux. Niveau propreté c'était encore plus sale que le vaisseau dans le film Serenity.

Ma vision redevient normal et je revois correctement. Je souris. J'étais sûr qu'il y avait quelque chose et ce zoom me l'a confirmé. Je m'envole et... en quelques secondes je me trouve dans la soute de ce vaisseau. Des gens y travaillaient. Crasseux et la main dans le cambuit, ça travaille dure sur des vaisseaux et des technologies que je ne connais pas. Je ne sais pas si ces personnes peuvent me voir à ce moment. Dans tout les cas, j'ai pas l'impression que ce soit ce genre de chose qui pourrait les empêcher de travailler. Je me balade un peu dans la soute quand une personne, un homme vient vers moi.

Nous discutons et me dit que c'était très étonnant que je réussisse à les trouver.

- Nous pensions que vous n'étiez pas encore assez évolué pour nous trouver. C'est une sacrée surprise.

Il se mit à rigoler comme s'il avait raconté une bonne blague. Plus tard, en me réveillant je me dis qu'effectivement c'était une blague du genre qu'un animal se tient devant nous et se met soudainement à parler.

Il me fait visiter le vaisseau ; du moins la partie garage et soute et me fait traverser un long couloir. Sur le côté droit de ce couloir je vois des lettres. Au départ, je pensé voir un slogan ou même une revendication... Je me concentre un peu et je commence à voir les caractères dans l'alphabet que je connais.

U VER S SKE...

L'homme voit que je me concentre dessus et me dit qu'il est encore trop tôt... avant de me tirer vers lui sans avoir pu voir le reste des caractères qui étaient fort nombreseuses.

Trop tôt pourquoi ???

J'arrive dans la salle de commandement et je vois leur chef. Le teint basané, cheveux noir, une barbe noire, aux yeux noirs. Il me regarde, ouvre la bouche pour parler... et je me réveille.

C'est vraiment frustrant mais du coup j'ai ces caractères dans la tête toute la journée sans savoir quoi en penser. J'en discute avec une amie pour savoir ce qu'elle en pense et me propose des les convertir en lettre.

Ce que je fais

U VER S SKE

21 22518 19 11195

Je ne sais pas pourquoi mais la première chose que ça m'a fait pensé été des coordonnées géographiques. Pourtant je n'y connais absolument rien. Je tente... peut-être que ça va marcher.

Latitude 21 22518

Longitude 19 11195

Je me retrouve à Borkou au Tchad. Je cherche une photo de ces coordonnées et là je me retrouve sur le cul...

Je vous laisse à vos propres déductions sur cette photo : https://www.google.fr/maps/place/Borkou/@15.454166,18.732207,3a,75y,90t/data=!3m5!1e2!3m3!1s15559231!2e1!3e10!4m2!3m1!1s0x1138b1dbf72b181d:0xff0c45cd21e89f7c!6m1!1e1

et voilà la photo d'un lieu de tournage d'un film très connu de Steven Spielberg :

Devils_Tower_CROP

et l'affiche du film :

69215177_af

 

Posté par Ananthras à 20:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Rêvalité de la nuit du 09 au 10 juin 2014

Un rêvalité qui m'a paru assez long alors qu'en réalité il était très cours.

 

Je pose le décor :

Le sol est marron-rouge, il n'y a pas de ciel à proprement parlé mais je vois comme une brume rouge à l'aspect menaçante. Je suis avec 4 personnes dans une voiture au beau milieu de ce paysage de désolation.

Sans savoir pourquoi, j'ai le pressentiment de me trouver dans le bas astral. Instinctivement, je sais ce que je dois faire : Aider ces gens à sortir de là qui apparemment sont dans ce lieu morbide depuis pas mal de temps. Je suppose qu'ils y sont depuis les années 80 au moins en inspectant la citroën qui était une BX Blanche.

Dans la voiture, il y avait comme je l'ai dis précédemment 4 personnes : 2 hommes et 2 femmes. Les hommes devaient avoir entre 35 et 50 ans tandis qu'une des femmes devait avoir la quarantaine et la dernière venait sûrement d'entrer dans l'âge adulte. Une petite blonde (1m65 environ) blonde avec une queue de cheval.Je suis dans la voiture et seul la jeune femme semble me voir. Nous discutons un peu tandis que les 3 autres paniques et hurlent dans la voiture.

- Je ne veux plus être dans cet enfer ! me dit la jeune femme.

Un des hommes sort de la voiture et à peine sortis du véhicule se fait faucher par une créature. Cela a été trop rapide pour voir ce que c'était. Le deuxième tente sa chance est sort lui aussi. Il réussit à faire une vingtaine de mètres devant la BX avant de ce faire expédié très brutalement sur le capot de la voiture, la nuque brisée et les membres dans des angles pas possible.

La quadragénaire sort de la voiture et hurle sur sa fille pour sortir de la voiture. Je lui dis de rester dans la voiture pour le moment mais la mère l'empoigne au poignet pour la faire sortir de force. Je sors également. A ce moment, tout ce passe en un éclair. Une énorme créature frappe sur la mère. La tête se décroche tandis que le corps vole vers 2 autres créatures qui l'attrape, l'arrache en deux à coup de gueule puis dévorant ses restes. La jeune femme fait machine arrière pour retourner dans la voiture mais une créature qui se tenait devant la BX - et qui venait de terminer son repas, balança la voiture au loin.La jeune femme tomba, je me trouvais toujours à ces côtés et étrangement les créatures n'avaient pas l'air de me voir.

Elle me tendait la main et m'implorant de la faire sortir de là. Je mis ma main sur la sienne est une lumière blanche très vive mais pas aveuglante émané de son corps avant de disparaître. Et tandis que tout doucement je l'accompagnait dans un tunnel de lumière blanche, je me réveillais avec un simple mot à l'oreille mais qui me confirma que ce n'était pas un rêve : "Merci."

Posté par Ananthras à 20:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Visions de la nuit du 17 au 18 novembre 2013

Quitte à se faire passer pour un illuminer autant le faire bien. Ça fait un petit peu plus d'un an que j'ai de temps en temps des visons de lieux ou de personnes qui m'est totalement inconnu. Je ne trouve pas important de les répertorier mais la nuit dernière m'a fait changer d'avis.

Nuit du dimanche à lundi oblige me voilà parti pour une blanche. Aller comprendre pourquoi avec moi c'est automatique à 99%. J'ai 1% de chance dans l'année de faire une nuit correcte entre le dimanche et le lundi. Donc sachant la nuit que je vais passer (une nuit d'enfer), je me relaxe... je me relaxe... jusqu'à un mot ne plus sentir mes membres et sentir mon thorax vibrer. D'abord lentement puis de plus en plus fort. Au moment où cela devient insupportable je me retrouve avec des "visions" comme si quelqu'un zapper une tv. Rien dont je puis me souvenir car trop rapide, trop flou. J'en ai eu facilement une dizaine. Cependant, 3 se sont détachés du lot car "l'image" était vraiment net jusqu'à sentir les odeurs, la chaleur.

1ère vision

Je suis dans ce qui semblerait être un palais. De la vision d'où je suis je suis à la même hauteur que celle des gens qui sont alignés à côté de moi et en face de moi à genoux.

Les murs sont très haut - facilement 3 mètres - cachés par de grandes et de longues tapisseries couleur rouge sang. En haut des murs se trouvent des meurtrières laissant passer la lumière du jour. D'après la luminosité je dirais que l'on était soit en fin de matinée, soit en début d'après-midi. Le toit est un dôme avec le même style d'architecture que l'on peut voir dans les cathédrales avec des rosaces un peu partout et une grande qui délimite le milieu du toit.

Les gens sont alignés face à un tapis lui aussi rouge sang. Je sens leur crainte et quelques-uns tremblent. Lorsque je vois de longues jambes qui passent à côté de moi. Je regarde plus haut pour voir de qui il s'agit.

Je vois une magnifique jeune femme ; peut-être un tout peu plus de la vingtaine à la peau bronzé et aux cheveux longs couleurs jais. Elle porte une robe longue et échancrée telle une toge que les femmes portaient durant l'antiquité grecque ou romaine à l'exception près que sa robe était elle aussi rouge sang tout comme l'étole qu'elle portait sur sa tête assortie d'une couronne fine en or. Elle portait des bracelets en or de différentes tailles et de sa main droite elle tenait un sceptre lui aussi en or ou un gros joyau bleu profond se trouvait incrusté et un autre plus petit à son bout.

********** j'essaierai de le dessiner et de le mettre dans cet article **********

Quelque chose me frappa sur ce joli visage fin avec de magnifiques yeux noirs maquillés au khôl comme les pharaons et aux lèvres rouge sang. Pour être tout à fait exact cela ne me frappa pas mais me choqua. C'était son air et sa prestance. Elle avait un air féroce et je sentais qu'elle pouvait écraser ses sujets comme de vulgaire insecte. Un air de supériorité que je n'avais encore jamais vu ni senti d'ailleurs.

Elle me regarde. D'ailleurs je peux le sentir qu'elle me voit puis tout disparaît suivit à la seconde d'une seconde vision...

2ème vision

Cette vision ainsi que la 3ème sont largement plus courte que la première même si celle-ci était tout aussi courte. Chaque vision me sembla durer qu'un instant mais quand je vis l'heure presque 2 heures étaient passés.

Je me retrouve à l'intérieur d'une pyramide blanche. Je suis dans une salle blanche avec une énorme baie vitrée où derrière celle-ci se trouve une terrasse en pierre blanche et une forêt tropicale dense.

Devant se tient aussi 4 jeunes femmes en toge blanche transparente. 2 d'entre-elles tiennes un énorme éventail et battent l'air. Une autre joue d'un instrument de musique que je ne connais pas mais le son est très mélodieux un peu comme un air gaulois à la harpe et la dernière tient un plat avec une multitude de fruits. Devant moi je vois quelque chose bouger. Au début je ne l'avais même pas remarqué mais en fait ces 4 femmes devaient être les femmes de compagnies de cette "créature". Dans ma tête - enfin si à ce moment j'en avais une ^^ - j'entends une "reine-serpent". (Je précise que moi et les reptiles ce n'est vraiment pas une histoire d'amour) D'habitude, je me serais enfuit... limite en courant mais son regard reptilien avait quelque chose de doux et quelque chose en plus que je ne saurais dire. En plus ces écailles étaient totalement blanches et elle portait une couronne fine en or avec une pierre blanche. Une étoffe blanche avec des cordes en or et des boucles en or décorait le reste de son corps de serpent.

Je la regarde... elle me regarde intensément

Je regarde les 4 femmes, elles me sourient.

Je regarde à nouveau la reine-serpent, Elle bouge et se retrouve à mes côtés. Elle me regarde plus intensément et me souris puis la vision disparait suivit par une vision "ultra" courte...

3ème vision

Je crois être dans une geôle. Je sens l'humidité qui sorte des pierres froides et crasseuses. Des rats se promènent ici et là et je vois une énorme grille usée noires. Un lit en bois se trouve en face de moi rapidement confectionné tenue par des clous rouillés.

J'entends quelqu'un pleurer. Je me retourne. Je vois une jeune fille à genoux en train de pleurer à chaude larme. Elle est habillée dans une étoffe très élaborée mélangeant du bleu, sous toutes ses nuances et du vert elle aussi sous toutes ses nuances. Elle a les poignets et les chevilles enchaînées. Ces cheveux sont blond bouclés attachés en deux couettes. Je ne peux pas voir son visage car je la vois quasiment de derrière mais je vois un pain moisi devant elle posé sur le sol.

Elle se retourne. Je vois brièvement un œil vert turquoise avant de revenir.

Posté par Ananthras à 19:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Rêvalité de la nuit du 15 au 16 novembre 2013

Cette nuit, j'ai fait un "rêvalité" assez étrange.

Je me réveille ; ou je prends conscience que je suis dans un lieu que je ne connais pas. Nous sommes 4 personnes debout sur une plaine de campagne et au loin je vois une ville avec des buildings que je n'avais jamais vus. A côté se trouve un fleuve. Il fait très beau et tout est calme voire trop calme. Il n'y a pas un bruit ; ni de véhicule, ni même des animaux.

Au bout de quelques instants, j'entends quelqu'un m'appeler télépathiquement. Il me dit qu'il s'appelle Cosar (sur le "o", il y a normalement un accent grave) et que si nous voulions survivre il fallait aller le plus loin possible sous terre rejoindre le monde intra terrestre.

Après avoir marché, nous nous retrouvons devant une grotte. Je me retourne pour voir une dernière fois cette ville au-loin lorsque je la vois ce faire anéantir par une pluie d'astéroïde.

La voix reprit de plus belle en nous disant de nous dépêcher.

Nous entrons dans la grotte et après avoir marché pas mal de temps nous nous trouvons plus dans une grotte mais plutôt comme un souterrain construit durant le moyen-âge, Je voyais un peu de tout. Des briques qui soutenaient les murs, des torches en bois huilés et allumés (?) ainsi que 2 squelettes humanoïdes. Nous continuons d'avancer et nous nous retrouvons devant une vieille porte énorme. Le genre de porte immense que l'on peut trouver en Chine ou au Népal.

Et bien sûr, je vous mais dans le mille. C'est à ce moment que je me réveille sans avoir pu atteindre cette porte et avec la voix de Cosar qui me dit que ce sera pour bientôt.

Posté par Ananthras à 19:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Rêvalité de la nuit du 17 au 18 septembre 2013

Ce rêvalité n'a pas de chose "extraordinaire" dans le sens que celui-là ne parle pas d' "autres" mondes ou peuples. C'est surtout le fait que ce soit quelqu'un de très cher pour moi qui est décédé le 12 juin 2013 qui m'a rendu visite accompagné d'un être de lumière qui attendait à quelques mètres.

Il s'agit de ma chienne appelée Ruby. Même dans un rêvalité ça m'a retourné, un mélange de bonheur et tristesse... qui malheureusement seule la tristesse reste quand on se réveille et durant la journée. (15h15 à l'heure où j'écris ce post)

Je dédis ce petit post à ma chienne adorée qui me manque.

Ruby01

Ruby02

Ruby03

Posté par Ananthras à 19:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Rêvalité de la nuit du 03 au 04 septembre 2013

Après une nuit horrible parce qu'il faisait trop chaud, je me suis levé à 4h du matin puis le temps se rafraîchissant, je me suis couché sur le coup de 5h30 (levé à 8h15). Durant ces quelques heures, j'ai fait un rêve étrange mais plaisant.

Je suis dans mon lit. Je me réveille. A côté de moi, se trouve une jeune femme nue, très belle avec de longs cheveux noirs. Elle se réveille et ouvre ces grands et magnifiques yeux noirs en amande. Elle me sourit et me dit : Ca y est ! Tu as réussis à venir !

Je lui souris et l'embrasse. Puis lui dis : Je suis désolé de t'avoir fait attendre, ça a été compliqué pour moi de trouver le chemin.

-L'important est que tu l'as trouvé. me dit-elle en me ré-embrassant.

*** Je vous écris pas la suite de ce qui s'est passant car c'est privé ^^ mais bon, je n’ai pas besoin de vous faire un dessin, je pense. ***

Toujours sur mon lit, assis avec la jeune femme assise sur moi. Pour ceux qui veulent savoir la position de la fleur de Lotus. Un homme se trouve devant ma porte. Avec sa carrure, je pensais que c'était mon père mais en regardant bien il était clair qu'il ne s'agissait pas de lui. Il était assez imposant mais en essayant de le voir clairement je n'arrivais pas à distinguer ses traits. Il me regardait puis me fit signe de la tête avant de partir. A ce moment-là 2 hommes sont entrés dans ma chambre et commença à discuter avec la jeune femme qui était toujours enlacé.

Je ne me souviens que de deux phrases.

L'un dit : "Il s'est passé quelque chose d'important" tandis que l'autre repris par "Il a ouvert ses chakras".

Par contre je me souviens de la phrase de la jeune femme parce que j'ai limite eu un fou rire dans mon rêve.

Elle leurs répondit : - Je sais, je suis quand même la mieux et bien placé pour le savoir! Puis me regardait intensément avec un sourire avant de m'embrasser.

Je sentis à ce moment-là une énergie qui me traversait de part en part. Je ne saurais dire si cette énergie était externe ou interne en moi.

Ma chambre disparut laissant place à ce qui semblait être une place de village par une nuit noire seulement éclairé par une pleine lune ou devrais-je dire planète. La place était très naturelle seulement fait de pierre, de terre et beaucoup de végétation. En regardant un peu plus loin, je vis une maison directement construite sur le flanc d'une falaise et plus loin une énorme battisse semblable à un château du XIXème siècle (en me fiant au peu de lumière qu'il y avait, je pouvais distinguer son ombre). La place du village était déserte. La jeune femme apparut devant moi. Dans ce monde face à moi, elle paraissait encore plus belle. Je vis qu'elle n'avait plus véritablement de forme physique, palpable, en 3D mais plus une forme physique "éthérique". Je regardais mes mains puis mon corps et je constatais que moi aussi j'abordais cette forme "éthérique".

Sans rien dire, elle me prit la main et m'emmena à l'intérieur d'une maison entièrement vitré à l'exception du toit. J'entrais à l'intérieur et je vis que cela ressemblait plus à une piscine. L'eau était étrange... vivante. Elle était d'un bleu oscillant entre le turquoise et un bleu que je n'avais encore jamais vu. Elle plongea et me fit signe de la suivre. Bête et discipliné, je la suis. En plongeant, l'eau m'a revigoré comme jamais je l'ai été. De plus bien que liquide, je la trouvais plus "consistant" que l'eau que l'on peut voir sur Terre.

Voyant que je m'intéressais à l'eau. Elle me regardait et me fis signe de regardait à droite.

Ce que je fis. Il y avait 3 personnes qui me dévisagé et se demandant ce que je faisais.

- Ne t'inquiètes pas, il te trouve un peu bizarre ! me dit-elle.

- C'est rien, j'ai l'habitude ! Lui répondis-je.

- Je sais, j'ai vu pas mal de chose de ta vie.

Puis elle m’enlaça et nous nous enfonçons au fond de l'eau. Elle me regardait de ses magnifiques yeux et les cheveux ondulants avant de m'embrasser à nouveau.

Je sentis l'eau pénétré dans mon corps. Pas comme une noyade, l'eau pénétra comme si elle s'insinuait par tous les spores de ma peau. Mes yeux se voilaient de plus en plus et la dernière chose que je me souvienne et que la jeune femme me dit : "A bientôt !"

Puis je me réveillais.

Ma conclusion est toute simple et se résume en 5 mots : JE NE VOULAIS PAS PARTIR!

Posté par Ananthras à 18:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Rêvalité de la nuit du 28 au 29 août 2013

Cette nuit a été étrange car c'est la première fois que je fais 2 rêvalités dans une nuit et en prime un témoin physique et réel : ma mère. Pour bien comprendre, je suis appareillé pour les apnées du sommeil. Un détail qui d'habitude n'a pas d'importance mais après avoir vécu la première rêvalité, il est difficile pour moi d'y voir un lien.

La première rêvalité s'est passé entre 22h40 et 1h37 du matin et la seconde a débuté entre 1h45 et 6h40 du matin.

PREMIERE RÊVALITE

Je ne sais pas comment j'ai atterris là mais je me trouve au beau milieu d'un complexe militaire qui n'a rien à voir aux bases armées se trouvant sur Terre. Instinctivement, je sais que je suis dans le même monde que lors de cette rêvalité. Pour plusieurs raisons les murs, fenêtres et technologies sont identiques. Tous les murs, tous les bâtiments sont cubiques mais sont arrondis dans les coins. Une parfaite harmonie dans les formes.

Je vois des personnes en combinaison blanc et armés courir. Il y a quelque chose qui se trame.

Une personne s'arrête devant moi et me dit de m'enfuir car ça va exploser. Je les suis donc. Il y a des personnes qui s'enfuient par les toits en montant sur les échelles. Un homme tombe de l'échelle alors qu'il arrivait sur un balcon du premier étage - l'échelle suivante menée sur le toit. Je regarde autour de moi... c'est la panique générale, personne n'a fait attention à lui. Je me dirige vers lui tandis que la dernière personne qui a franchi une énorme porte blindé ferma celle-ci, nous condamnant en même temps.

Je décide alors de porter l'homme puis je monte l'échelle qui mène au premier étage. Arrivé au balcon, je pose l'homme sur le sol, je prends une chaise que je balance contre la vitre qui se brise. J'emmène l'homme dans l'appartement puis je l'enferme dans un drôle de pièce qui devait faire 1 m sur 1 m mais avec au moins 5 cm de blindage de tous les côtés. Je me retourne et je vois une énorme bombe (genre première bombe atomique durant la seconde guerre mondiale) qui tombe. J'enferme la personne dans la pièce et ensuite je me mis dans un coin où je supposais que le souffle de la bombe m'éviterait.

La bombe explose avec un énorme flash blanc... puis tout devient noir.

Je me réveille dans une pièce entièrement éclairée par une immense baie vitrée. Je regarde par cette baie et ce que je vois m'enlève tous les mots de la bouche à l'exception d'un : "Ouah !"

La vue est tout simplement magnifique. Une ville moderne et futuriste immaculée de blanc. Dans le ciel une énorme planète. Imaginez la Terre qui a pour lune : Jupiter. Ça fait l'effet là ! Ce qui est aussi incroyable c'est la couleur de la lumière naturelle. Alors que sur Terre, la couleur naturelle est plutôt blanche laissant ainsi passer de nombreuses couleurs. Dans ce monde la couleur qui domine est l'orange. Même les nuages ont une légère teinte orange.

- Ça fait toujours cet effet ! me dit un homme dans une combinaison blanche tandis qu'une femme me passé un appareil au-dessus de moi.

La femme fit un signe "non" de la tête à l'homme.

L'homme se retourne.

Tant bien que mal, je réussis à m'asseoir avec l'étrange sensation que mon corps se disloque petit à petit.

- C'est à cause des radiations. Ce corps n'en a plus pour longtemps.

Je regardais la femme les larmes aux yeux me dire merci. Je lui répondis pourquoi. C'est alors que l'homme me dit que j'avais sauvé son compagnon. C'est à cet instant que je vis plusieurs hommes debout à côté de moi dans des appareils ressemblant à des capsules avec un champ d'énergie. Quelque chose était marquée sur chaque écran au-dessus de chaque appareil. Sur le premier écran que je pus distinguer ce qui est écrit, je vis : 03.2018

L'homme me dit quelque chose de très important... malheureusement effacé au réveil.

- Il est temps de se dire au revoir car ce corps se meurt. Tous les deux me dirent à bientôt alors que ma vision s'obscurcit de plus en plus... puis le néant.

Je me réveille et je suis surpris de voir le visage de ma mère à 1m de moi. Elle était venue me voir car l'appareil faisait beaucoup de bruit comme pour une apnée du sommeil sauf qu'elle durait plus longtemps que d'habitude... Difficile de ne pas faire le lien.

DEUXIEME RÊVALITE

Je suis dans une jungle inconnue. Je sais que je ne suis pas sur Terre car j'aperçois 2 planètes dans le ciel. Je poursuis ce qui me semble au début être un animal, une biche.

Je cours... Je ne sais pas combien de temps mais j'ai l'impression d'avoir fait plusieurs kilomètres. Toujours en poursuivant la biche je me retrouve face à un complexe abandonnée ; gris, métallique et froid. La biche rentre dans le bâtiment. Je la suis.

Tout est sombre. A voir l'état des lieux, cela n'a pas été habité depuis des lustres. Il y a des appareils et des accessoires chirurgicaux. Je sors mon appareil photo et je fais quelques clichés. J'aperçois la biche et je décide de prendre quelques clichés. Je vise soigneusement et à ce moment je me dis que ce n'est pas une biche. Une voix se fit entendre dans ma tête. "Ton esprit est fort!" Je regarde attentivement ce qui me semblait être une biche. Il y a comme un voile qui s'évapore entre moi et la biche. A la place d'une biche je vois la tête d'un gris... puis le corps.

Je me dis qu'il y a quelque chose qui cloche. Je sens son regard qui essaie de m'empêcher de me concentrer, de voir. Je réussis en quelque sorte à forcer le passage et je vois distinctement 5 gris à quelques mètres de moi.

Je me décide à prendre des clichés pour preuve. Je réussis à en prendre 3. J'entends dans ma tête : Arrêtez-le !

D'un coup une lumière blanche s'illumine entre les gris et moi. "Tu ne devrais pas être là" me dit la lumière sur un ton amusé.

- Pourquoi ? Où est-ce que je suis ? Lui répondis-je.

La lumière me répondit : "Tu es sur la planète mère de Zeta Reticuli."

Et moi qui lui dis complètement interloqué : "C'est une blague !"

- Non, approche je te ramène chez toi.

J'entre dans la lumière et ce fut à ce moment que je me réveillais.

Je vous laisse faire votre propre opinion. En tout cas pour moi si je devais dire quelque chose sur ces deux rêvalités, je dirai : ???

Posté par Ananthras à 18:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]