Cette nuit a été étrange car c'est la première fois que je fais 2 rêvalités dans une nuit et en prime un témoin physique et réel : ma mère. Pour bien comprendre, je suis appareillé pour les apnées du sommeil. Un détail qui d'habitude n'a pas d'importance mais après avoir vécu la première rêvalité, il est difficile pour moi d'y voir un lien.

La première rêvalité s'est passé entre 22h40 et 1h37 du matin et la seconde a débuté entre 1h45 et 6h40 du matin.

PREMIERE RÊVALITE

Je ne sais pas comment j'ai atterris là mais je me trouve au beau milieu d'un complexe militaire qui n'a rien à voir aux bases armées se trouvant sur Terre. Instinctivement, je sais que je suis dans le même monde que lors de cette rêvalité. Pour plusieurs raisons les murs, fenêtres et technologies sont identiques. Tous les murs, tous les bâtiments sont cubiques mais sont arrondis dans les coins. Une parfaite harmonie dans les formes.

Je vois des personnes en combinaison blanc et armés courir. Il y a quelque chose qui se trame.

Une personne s'arrête devant moi et me dit de m'enfuir car ça va exploser. Je les suis donc. Il y a des personnes qui s'enfuient par les toits en montant sur les échelles. Un homme tombe de l'échelle alors qu'il arrivait sur un balcon du premier étage - l'échelle suivante menée sur le toit. Je regarde autour de moi... c'est la panique générale, personne n'a fait attention à lui. Je me dirige vers lui tandis que la dernière personne qui a franchi une énorme porte blindé ferma celle-ci, nous condamnant en même temps.

Je décide alors de porter l'homme puis je monte l'échelle qui mène au premier étage. Arrivé au balcon, je pose l'homme sur le sol, je prends une chaise que je balance contre la vitre qui se brise. J'emmène l'homme dans l'appartement puis je l'enferme dans un drôle de pièce qui devait faire 1 m sur 1 m mais avec au moins 5 cm de blindage de tous les côtés. Je me retourne et je vois une énorme bombe (genre première bombe atomique durant la seconde guerre mondiale) qui tombe. J'enferme la personne dans la pièce et ensuite je me mis dans un coin où je supposais que le souffle de la bombe m'éviterait.

La bombe explose avec un énorme flash blanc... puis tout devient noir.

Je me réveille dans une pièce entièrement éclairée par une immense baie vitrée. Je regarde par cette baie et ce que je vois m'enlève tous les mots de la bouche à l'exception d'un : "Ouah !"

La vue est tout simplement magnifique. Une ville moderne et futuriste immaculée de blanc. Dans le ciel une énorme planète. Imaginez la Terre qui a pour lune : Jupiter. Ça fait l'effet là ! Ce qui est aussi incroyable c'est la couleur de la lumière naturelle. Alors que sur Terre, la couleur naturelle est plutôt blanche laissant ainsi passer de nombreuses couleurs. Dans ce monde la couleur qui domine est l'orange. Même les nuages ont une légère teinte orange.

- Ça fait toujours cet effet ! me dit un homme dans une combinaison blanche tandis qu'une femme me passé un appareil au-dessus de moi.

La femme fit un signe "non" de la tête à l'homme.

L'homme se retourne.

Tant bien que mal, je réussis à m'asseoir avec l'étrange sensation que mon corps se disloque petit à petit.

- C'est à cause des radiations. Ce corps n'en a plus pour longtemps.

Je regardais la femme les larmes aux yeux me dire merci. Je lui répondis pourquoi. C'est alors que l'homme me dit que j'avais sauvé son compagnon. C'est à cet instant que je vis plusieurs hommes debout à côté de moi dans des appareils ressemblant à des capsules avec un champ d'énergie. Quelque chose était marquée sur chaque écran au-dessus de chaque appareil. Sur le premier écran que je pus distinguer ce qui est écrit, je vis : 03.2018

L'homme me dit quelque chose de très important... malheureusement effacé au réveil.

- Il est temps de se dire au revoir car ce corps se meurt. Tous les deux me dirent à bientôt alors que ma vision s'obscurcit de plus en plus... puis le néant.

Je me réveille et je suis surpris de voir le visage de ma mère à 1m de moi. Elle était venue me voir car l'appareil faisait beaucoup de bruit comme pour une apnée du sommeil sauf qu'elle durait plus longtemps que d'habitude... Difficile de ne pas faire le lien.

DEUXIEME RÊVALITE

Je suis dans une jungle inconnue. Je sais que je ne suis pas sur Terre car j'aperçois 2 planètes dans le ciel. Je poursuis ce qui me semble au début être un animal, une biche.

Je cours... Je ne sais pas combien de temps mais j'ai l'impression d'avoir fait plusieurs kilomètres. Toujours en poursuivant la biche je me retrouve face à un complexe abandonnée ; gris, métallique et froid. La biche rentre dans le bâtiment. Je la suis.

Tout est sombre. A voir l'état des lieux, cela n'a pas été habité depuis des lustres. Il y a des appareils et des accessoires chirurgicaux. Je sors mon appareil photo et je fais quelques clichés. J'aperçois la biche et je décide de prendre quelques clichés. Je vise soigneusement et à ce moment je me dis que ce n'est pas une biche. Une voix se fit entendre dans ma tête. "Ton esprit est fort!" Je regarde attentivement ce qui me semblait être une biche. Il y a comme un voile qui s'évapore entre moi et la biche. A la place d'une biche je vois la tête d'un gris... puis le corps.

Je me dis qu'il y a quelque chose qui cloche. Je sens son regard qui essaie de m'empêcher de me concentrer, de voir. Je réussis en quelque sorte à forcer le passage et je vois distinctement 5 gris à quelques mètres de moi.

Je me décide à prendre des clichés pour preuve. Je réussis à en prendre 3. J'entends dans ma tête : Arrêtez-le !

D'un coup une lumière blanche s'illumine entre les gris et moi. "Tu ne devrais pas être là" me dit la lumière sur un ton amusé.

- Pourquoi ? Où est-ce que je suis ? Lui répondis-je.

La lumière me répondit : "Tu es sur la planète mère de Zeta Reticuli."

Et moi qui lui dis complètement interloqué : "C'est une blague !"

- Non, approche je te ramène chez toi.

J'entre dans la lumière et ce fut à ce moment que je me réveillais.

Je vous laisse faire votre propre opinion. En tout cas pour moi si je devais dire quelque chose sur ces deux rêvalités, je dirai : ???